Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/01/2010

Richard HAWLEY : Truelove's Gutter (2009)

etoiles4.jpg

Je viens de découvrir le guitariste-chanteur Richard Hawley, qui a pourtant déjà 5 albums à son actif. Comment se fait-il qu’un artiste aussi talentueux et un album aussi splendide soient aussi mal représentés ?

COUV_Richard_Hawley.jpgSes chansons calmes, aux mélodies de toute beauté, ne sont pas sans évoquer le meilleur de Morrissey ou encore de Divine Comedy, tonalité de voix comprise. Richard Hawley croone en effet sans excès de pose, d’une voix grave sans doute également influencée par Scott Walker, Roy Orbison, Johnny Cash ou Lee Hazlewood.


Les notes de la guitare glissent délicatement jusqu’à nos oreilles, régulièrement accompagnées d’un piano voluté et d’instrumentations orchestrales éthérées, comme sorties d’un rêve.

Beaucoup d’atmosphère donc, appropriée pour les moments d’introspection ou de complicité cocoon. La chanson Don't Get Hung Up In Your Soul ressuscite quant à elle la tendresse fantomatique du Blue Moon d’Elvis. Frissons.

Un des grands disques de l’année 2009, mais hors du temps.


Chronique par Louis


N.B. : Dans son CV, notons que Richard Hawley a autrefois accompagné Pulp en tant que guitariste durant les tournées du groupe.

 

Maison de disques : Mute Records

15/12/2009

STASH : All that fire (2009)

etoiles3.jpg

COUV_Stash_allthatfire.jpgIl y a un "rock du milieu". Celui qui propose de bonnes chansons, avec des guitares soutenues mais aux distorsions limitées. Celui qui ne dérange personne (ou presque). Celui qu’on croirait étudié pour les passages en radio. Dans cette catégorie, notons par exemple R.E.M. ou Richard Ashcroft (de The Verve). Et c’est précisément à ces deux noms qu’on pense en écoutant la musique de Stash.

Vous connaissiez sans doute déjà Sadness, le premier tube de ce groupe belge mené par Gunther Verspecht. Ce nouvel album, le troisième, intitulé All that fire, s’inscrit dans la même veine.

C’est très bien fichu : production impeccable, mélodies touchantes, une voix qui assure… Mais l’ensemble manque encore d’éléments originaux ou distinctifs. Même les titres des morceaux font déjà-(trop)vu : Mrs. Jones, Falling From Grace, Inspiration

Un bel album passe-partout.

Chronique par Louis St-Jo

ILLU_Stash_allthatfire.jpg
Maison de disques : Diva Records

12/12/2009

(demo mp3) EDIFICE III

disque_or.jpgAu rythme d’accords de guitare répétitifs et porté par des envolées de violons, le narrateur est en train de construire un édifice de rêve et s’y perd dans le compte et décompte des briques qu’il pose.

J’ai laissé poser cette idée quelques semaines, trouvant qu’il lui manquait quelque chose. Puis, ne trouvant pas quoi, j’ai décidé de faire appel à une aide extérieure. J’ai repensé à un fantasme d’ado, pris mon combiné et appelé l’agent de Robert Smith.

… Mais vous savez comment sont les agents, n’est-ce pas ? "That’s all very well, but what’s the budget ?"… et le budget il le veut bien entendu très copieux pour pouvoir se prendre une com’ indécente ! Or, c’est bien connu : Robert lui-même n'a rien de vénal, il a du pognon en suffisance et le cœur sur la main. J’ai pesté de ne pas avoir son numéro direct !

Mais le hasard fait parfois bien les choses : en faisant mes emplettes au marché, figurez-vous que je l’ai croisé, vêtu d’une vieille robe à fleurs et reniflant les potirons. Je l’ai invité chez moi - à deux pas de là - , sachant qu’il ne refuse jamais une jam.

Oh, il avait pas des masses de temps, juste de quoi plaquer quelques notes de guitare en vitesse. Et, du coup, mon petit morceau semble
avoir pris autant d'allures de Cure que de Louis St-Jo (qu'en pensez-vous ?) mais ça ne fait rien : c’est pas donné à tout le monde d’avoir eu cette impression, l’espace de quelques minutes, de faire partie d’un de ses groupes préférés, pas vrai ?

Je dédie ce morceau à Robert, qui est vraiment un mec cool.

Si ce morceau vous plaît, merci de vous le procurer sur iTunes (0,99 EUR).


podcast

Creative Commons License
"Edifice III" par Louis St-Jo est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité-Pas d'Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 Belgique.