Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/12/2009

PALETTE "de RORSCHACH" #2

Voici la palette de couleurs que j'ai utilisée pour réaliser un cadeau de Noël personnalisé.

Suite du petit jeu sous forme de "test de Rorschach", donc.

Que voyez-vous dans cette tache de couleurs ?

Louis_St-Jo_palette2.jpg

21/12/2009

PALETTE "de RORSCHACH" #1

En attendant de pouvoir dévoiler ce sur quoi je travaille en ce moment, voici ma palette de ce matin.

Petit jeu sous forme de "test de Rorschach" : que voyez-vous dans cette tache de couleurs ? ;-)

Louis_St-Jo_palette1.jpg

15/12/2009

STASH : All that fire (2009)

etoiles3.jpg

COUV_Stash_allthatfire.jpgIl y a un "rock du milieu". Celui qui propose de bonnes chansons, avec des guitares soutenues mais aux distorsions limitées. Celui qui ne dérange personne (ou presque). Celui qu’on croirait étudié pour les passages en radio. Dans cette catégorie, notons par exemple R.E.M. ou Richard Ashcroft (de The Verve). Et c’est précisément à ces deux noms qu’on pense en écoutant la musique de Stash.

Vous connaissiez sans doute déjà Sadness, le premier tube de ce groupe belge mené par Gunther Verspecht. Ce nouvel album, le troisième, intitulé All that fire, s’inscrit dans la même veine.

C’est très bien fichu : production impeccable, mélodies touchantes, une voix qui assure… Mais l’ensemble manque encore d’éléments originaux ou distinctifs. Même les titres des morceaux font déjà-(trop)vu : Mrs. Jones, Falling From Grace, Inspiration

Un bel album passe-partout.

Chronique par Louis St-Jo

ILLU_Stash_allthatfire.jpg
Maison de disques : Diva Records